Skip links

acérola

L’acérola, petite baie de l’hiver magique

Ce soir, froid hivernal oblige, je vous parle d’une petite baie mexicaine étonnante ! Vous en avez certainement entendu parler : il s’agit de l’acérola.

Une richesse nutritionnelle étonnante !

Cette petite baie a une teneur exceptionnelle en vitamine C naturelle et contient en plus des polyphénols (caroténoïdes et flavonoïdes) qui sont des antioxydants puissants.

Quels intérêts à engager une cure ?

Ainsi, dès maintenant et tout au long de l’hiver, on peut faire une cure d’acérola. Ses bienfaits sont nombreux.

Elle nous permettra :
– d’entretenir notre énergie et notre tonus : l’acérola renforce notre vitalité et est particulièrement recommandée en cas de fatigue passagère (pour en savoir plus sur la fatigue passagère et chronique, comment récupérer et recharger son organisme, c’est ici) ;
– de renforcer nos défenses naturelles : cette baie soutient le système de défense de l’organisme, l’aide à mieux s’adapter aux changements de saison et à se prémunir des maux de l’hiver (quelques clés pour un hiver en pleine forme ici) ;
– de préserver sa jeunesse et sa vitalité : l’acérola possède une action antioxydante en protégeant nos cellules du stress oxydatif (dégénérescence prématurée) et en luttant contre la formation de radicaux libres ;
– d’avoir un bon équilibre nerveux : l’acérola contribue au maintien des fonctions nerveuses, elle prévient ainsi le blues hivernal !

Quand consommer l’acérola ?

En prévention ou pour accélérer une guérison, il est donc très intéressant d’engager une cure d’acérola. Je vous conseille de la consommer le matin durant le petit-déjeuner (pour commencer la journée du bon pied !). Une cure de un à trois mois en fonction de la vitalité et de votre situation sera recommandée.

Lucile Boullet, naturopathe à Lyon.

Return to top of page