Skip links

bien digérer

Bien digérer pendant les fêtes

La période des fêtes est une période de célébration, en famille et entre amis, souvent propice aux excès alimentaires. Pourtant pour bien profiter de ces moments, il est important de garder toute son énergie, et nécessaire pour cela de bien digérer.

Voici quelques conseils simples afin de bien digérer lors des repas festifs, préserver sa vitalité et ainsi passer des fêtes en pleine forme.

Le premier conseil pour bien digérer est de profiter !

De ses proches, de l’ambiance si particulière et agréable de Noël, du repas. Donc, on créé une ambiance détendue, en remettant les éventuelles contrariétés à plus tard, on s’organise à l’avance pour les préparatifs car le stress est l’ennemi n°1 de la digestion.

Pendant le repas, on goûte les plats, d’abord avec les yeux puis avec le palais, on prend le temps de déguster, de savourer, on mâche suffisamment les aliments. On mange lentement, dans une ambiance détendue et avec plaisir. On n’hésite pas à poser ses couverts entre chaque bouchée, à profiter du repas, de ses proches et amis. On est présent au repas et au fait de manger.

En observant ces conseils, vous verrez déjà que la digestion, qui commence dans la bouche, est bien plus légère !

On fait les bons choix alimentaires

En second plan, pour bien digérer, on veille à limiter les aliments acides et acidifiants (sodas, viande, céréales, fromages…), les produits raffinés (plats industriels, sel, sucre, pâtisseries…) et les excitants (chocolat, alcool…) en se servant modérément du chapon, des petits fours et de la bûche, tout en faisant la part belle aux aliments « antiacides », riches en minéraux et enzymes qui assainissent et calment l’intestin (tous les légumes notamment verts, mais aussi les pommes de terre et le potimarron, et puis les herbes aromatiques ou encore les algues…). On peut donc se servir généreusement en marrons, haricots verts et patate douce.

On n’hésite pas à ajouter dans les plats (plus difficile si l’on est invité, mais si on cuisine on n’a pas d’excuse !) des épices qui facilitent la digestion : cumin, coriandre, curcuma, cardamome, clou de girofle, fenouil, anis et thym notamment.

De même on fait la part belle aux omégas 3 qui luttent contre l’inflammation (huiles de colza, lin, cameline, chanvre, oléagineux tels que noix, noisettes, amandes… et petits poissons gras qu’on cuira doucement pour préserver leurs bienfaits).

On réduit le poivre qui est irritant ; si l’on ne peut s’en passer, on l’associe à du curcuma qui calme l’inflammation.

On boit, mais au bon moment !

Pendant le repas, pour bien digérer, il est important de ne pas trop boire : pas plus d’un verre car l’excès de liquide dilue les sucs digestifs. En revanche, le lendemain comme la journée précédent le repas, on prendra soin de bien s’hydrater et de boire régulièrement au moins 1,5 litre d’une eau peu minéralisée (à température ambiante, le froid ralentissant la digestion).

Boire tiède et chaud après le repas favorise la digestion, on peut donc prendre une tisane digestive à base de plantes séchées si possible (les sachets de supermarché contiennent bien souvent des arômes et les plantes ont subi de multiples traitements et n’ont plus beaucoup de propriétés).

Les tisanes de menthe poivrée, d’anis, de badiane, de mélisse, réglisse et camomille ou encore de mauve ou guimauve sont calmantes, adoucissantes et digestives.

Autres bonnes astuces pour bien digérer

Pour faciliter la digestion aussi, en cas de très gros repas, la bouillotte chaude sur le foie pendant un moment de calme est souveraine. On pourra aussi masser son foie (sous les côtes droites) avec une cuillère à soupe d’huile végétale dans laquelle on aura dilué une goutte d’huile essentielle de citron, de thym (thuyanol ou linalol) ou de romarin.

La pratique d’un exercice physique régulier permet la détente nécessaire à une bonne digestion et la stimulation de nos organes éliminateurs. Après un bon repas, une simple promenade peut améliorer énormément la digestion et le transit.

Les jours suivants, ou le repas suivant un gros repas, on écoute ses sensations de faim et on n’hésite pas à ne pas manger si on n’en a pas envie. Faire une monodiète (on ne mange qu’un seul aliment) mettra le système digestif au repos.

Si vous avez une tendance à la constipation, le matin au réveil vous pouvez boire une tasse d’eau chaude avec quelques gouttes de citron. Il est intéressant aussi de pratiquer l’auto-massage du ventre dans le sens des aiguilles d’une montre ou de consommer des aliments laxatifs doux comme le pruneau ou les graines de lin broyées.

Si vous êtes sujets aux brûlures d’estomac, ingérer de l’eau d’argile s’avérera souverain, en plus d’être d’une simplicité étonnante. La veille, on remplit un verre d’eau et on dépose à sa surface une cuillère à café d’argile (à l’aide d’une cuillère en bois, plastique, etc. mais pas en métal qui fait perdre à l’argile ses précieuses propriétés). Le matin au réveil, on consomme l’eau, avec ou sans l’argile en fonction de son transit (si vous êtes sujets à la constipation, évitez d’ingérer l’argile). L’argile est assainissante, elle capte les toxines et régularise le transit.

J’espère que ces quelques conseils vous permettront de passer de belles fêtes de fin d’année, dans les meilleures conditions !!

Lucile Boullet, Naturopathe à Lyon

Return to top of page