Skip links

miam-ô-fruit

Découvrez le Miam-ô-Fruit

Connaissez-vous le Miam-ô-Fruit ?

Depuis des années, en Occident, on nous répète qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour. Pour lutter contre le vieillissement prématuré et la dégradation liés à l’oxydation.

Une manière simple, efficace, délicieuse d’y répondre, c’est le Miam-ô-Fruit.

Le Miam-ô-Fruit est devenu la recette fétiche et symbolique pour se faire du bien, pour une belle silhouette, une belle peau, et profiter du dynamisme et du bonheur de vivre qui les accompagnent.

Je vous explique dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour le réaliser dans les règles de l’art et bénéficier de tous ses bienfaits.

 

Pour le matériel, il vous faudra :

  • Une assiette creuse ou une large coupelle
  • Une fourchette solide
  • Un bon couteau
  • Une cuillère à soupe moyenne
  • Une cuillère à café pour la dégustation à petites bouchées
  • Un petit moulin électrique, à café ou à graines

 

Pour les ingrédients, il vous faudra :

  • Une demi-banane moyenne
  • Une bouteille d’huile de colza de qualité
  • Des graines de sésame et lin blond ou brun tous les jours
  • Trois sortes d’autres graines au choix (qu’on ne fait pas tremper pour cette préparation et qu’on peut varier chaque semaine), parmi :
    • Amandes
    • Noisettes
    • Graines de tournesol
    • Graines de courge
    • Noix de macadamia
    • Noix
    • Noix du Brésil
    • Noix de Pécan
    • Arachides
    • Coco fraîchement râpée
  • Un citron
  • Trois fruits au minimum différents, beaucoup plus dès que possible : il faut varier les fruits toute l’année et en mettre de toutes sortes, toujours frais et crus (on ne fait pas tristement du pomme-poire-kiwi tout l’hiver)
    • Pomme
    • Poire
    • Kiwi
    • Ananas
    • Mangue
    • Papaye
    • Litchi
    • Longane
    • Ramboutan
    • Mangoustan
    • Fruit du dragon
    • Goyave
    • Carambole
    • Abricot
    • Pêche
    • Prune
    • Groseille
    • Framboise
    • Cerise
    • Cassis
    • Myrtilles
    • Mûres
    • Fraises
    • Grenade
    • Pomme cannelle
    • Dourian
    • Kaki
    • Figue de barbarie
    • Nèfles jaunes du Sud ou brunes du nord
    • Datte fraîche
    • Tamarin doux
    • … selon la saison, l’envie, le lieu, le pays, la ville où nous vivons
  • On ne met pas les fruits suivants :
    • Avocat
    • Pastèque
    • Melon
    • Oranges
    • Pamplemousse
    • Clémentine
    • Tangerine
    • Mandarine
    • Fruits séchés
    • Baies séchées
    • Poudres miraculeuses

On privilégiera les ingrédients issus de l’agriculture biologique.

A l’avance, on prévoira de réaliser ces étapes :

  • Dans le petit moulin électrique, on broie finement :
    • Trois cuillères à soupe de graines de lin
    • Avec trois cuillères à soupe de graines de sésame
  • On les verse dans un petit bocal à large ouverture sur le couvercle duquel on pourra écrire : lin et sésame = 2 cuillères à soupe
  • Puis on broie dans le moulin une poignée d’un mélange d’au moins trois sortes de graines oléagineuses parmi : tournesol, courge, amandes, noisettes, etc en variant chaque semaine
  • On verse ce mélange dans un second bocal de petite taille à large ouverture sur le couvercle duquel on pourra écrire : autres graines = 1 cuillère à soupe
  • La place habituelle de ces bocaux sera le bas du réfrigérateur
  • On ne garde jamais les graines broyées au-delà d’une semaine, s’il en reste à la fin de la semaine, on les termine dans les salades.

Les graines de lin sont un excellent anti-oxydant lorsqu’elles sont bien conservées.

 

Passons à la réalisation du petit-déjeuner proprement dite :

  • Dans la coupelle ou l’assiette creuse, à l’aide d’une fourchette, on écrase avec fermeté la demi-banane moyenne : la banane doit être rapidement liquéfiée, elle devient mousseuse et change de couleur, elle brunit légèrement et doit s’oxyder un peu
  • On verse 2 càs pleines à ras bord d’huile de colza bio de bonne qualité, on émulsionne l’huile dans la banane jusqu’à obtenir un aspect de mayonnaise
  • On ajoute 2 càs pleines mais rases de lin et sésame broyés que l’on verse sur la banane
  • On ajoute 1 càs pleine mais rase du mélange de trois graines, que l’on verse sur la banane
  • On presse le jus d’un demi-citron, on ajoute à la préparation 2 cc de jus
  • La base crémeuse et permanente du Miam-ô-Fruit est terminée
  • On ajoute autant de fruits que l’on veut,
    • coupés en petits morceaux,
    • au minimum trois fruits différents autres que la banane et plus si possible

 

Et enfin, la dégustation :

  • Elle nécessite de 30 à 40 minutes, par petites bouchées, car il faut mastiquer parfaitement, insaliver longuement, liquéfier chaque bouchée
  • Elle permet au cerveau de nous couper l’appétit pendant plusieurs heures, en moyenne de 3 à 6 heures
  • Peu après ce repas, on sera capable de sauter, danser, faire du sport ou encore travailler sans sensation de lourdeur, sans hypoglycémie, sans fringale, sans besoin de grignotage

Alors, on se met au Miam-ô-Fruit ?

 

Lucile Boullet, Naturopathe à Lyon

Return to top of page